accompagner un ami dans le deuil

Accompagner un ami en deuil

Un de vos amis a vécu la mort d’un être cher, et vous souhaitez l’accompagner pour qu’il puisse faire son deuil. Votre ami peut passer par plusieurs réactions ou phases, qui peuvent vous inquiéter.

Comment faire pour aider cet ami en deuil ?

Votre ami a en effet besoin d’aide. Toutefois, vous n’êtes pas responsable de sa façon de réagir à cette épreuve, ni de sa capacité à s’en sortir.
Il y a d’abord le temps de la préparation des obsèques, qui n’est pas forcément  le temps le plus difficile à vivre. En effet on est souvent très entouré et très occupé, c’est comme si on était encore en présence de la personne disparue.

C’est un peu plus tard que votre ami va vraiment se trouver seul, et qu’il va vivre des moments très durs. Personne ne peut lui éviter ces moments. Personne ne peut prendre sur ses épaules toute la souffrance qu’il va ressentir. D’autres proches de votre ami vont souffrir aussi de son départ. Mais chaque deuil est différent.

Les étapes du deuil.

Il peut aussi y avoir un élément qui l’empêche d’entreprendre une vraie démarche de deuil. C’est une étape très douloureuse de réaliser que l’on est confronté à la mort d’un être cher, mais elle est nécessaire pour réussir une reconstruction sur des bases saines.

Il y a une réalité à « accueillir ». On  parle d’accueillir plutôt qu’ « accepter » la perte d’un proche, car on n’a pas du tout envie au début d’accepter cette évidence du vide. Il faut parler d’accueillir plutôt que « subir » car c’est cette différence entre les deux réalités qui va permettre de se relever.

Il y a des chemins pour apprendre à revivre après un deuil. Sans oublier du tout celui qui n’est plus à nos côtés, il faut apprendre à vivre notre vie « avec et sans lui ». Sa vie, il le constate tous les jours, continue.

Il y existe de nombreuses associations d’aide aux personnes en deuil, qui proposent différents parcours pour faire ce chemin. Selon les associations, elles proposent des rencontres en tête à tête ou en groupe, des cafés, des promenades, des séances d’écriture. Notre association propose aussi un contact par mail. Ce mode d’expression possède un caractère assez anonyme qui peut rassurer dans une première démarche : ecoute@sosfindevie.org

Comment aider un proche en deuil ?

 Vous pouvez être un relais pour lui indiquer des bonnes adresses, puis rester en retrait pour observer le chemin que votre ami fera petit à petit.

De façon concrète, vous pouvez tout simplement l’assurer de votre présence bienveillante.  Par exemple lui exprimer votre amitié et de votre désir de l’aider. Vous pouvez lui demander concrètement ce que vous pouvez faire pour l’aider. Il s’agit de continuer à prendre de ses nouvelles et à aller le voir. Il faut ne pas hésiter à lui faire part de votre vie et à lui proposer une activité commune. C’est un signe concret de votre amitié…

S’il vous demande d’être seul, son désir doit être respecté. Il existe aujourd’hui de nombreux moyens de communication qui permettent d’envoyer de « petits clins d’œil » rapides.. Ce qu’il vous dit un jour, peut ne plus être valable le lendemain. Il ira bien certains jours, et connaîtra d’autres jours des moments durs qu’il n’aura pas pu prévoir.

Ce qui est difficile dans l’aide à apporter à des proches confrontés à une certaine détresse, c’est de « doser » la juste façon d’être présent. L’essentiel est qu’il ne se sente pas seul avec le poids de sa détresse . Votre rôle est très important. Chaque personne qui l’entourera pourra à sa manière lui apporter une part de consolation. Cette aide lui permettra de l’amener au terme d’un certain temps à re-vivre.

Voir aussi :