Accompagner la fin de vie

Service d’écoute

Anonyme, confidentiel, gratuit
01 42 71 32 94
ecoute@sosfindevie.org

Search
Generic filters

Service d’écoute

Anonyme, confidentiel, gratuit
01 42 71 32 94
ecoute@sosfindevie.org

Search
Generic filters

La fin de vie

Même si elle est tragique et souvent difficile à vivre, la fin de vie demeure une étape importante et précieuse dans l’histoire d’une personne, de ses proches et de sa famille. Comment s’y préparer ? Quelles sont les problématiques rencontrées ? Quelles sont les questions à se poser pour prendre les bonnes décisions ? Pour vous aider, cette rubrique dresse un tour d’horizon des principales questions et difficultés qui accompagnent cette période particulière de l’existence.

Les situations de fin de vie auxquelles il faut faire face   

Vieillesse liée au grand âge, maladies graves, conséquences d’un accident, maladies dégénératives… Les situations de vie sont nombreuses et variables.

Même si la plupart des gens veulent finir leur vie chez eux, à domicile, la majorité passe ses derniers jours en milieu hospitalier : hôpital, clinique, centre de soins palliatifs ou EHPAD. Cette situation peut être la conséquence d’une maladie grave et de durée variable (cancer, diabète, maladie neurodégénérative), soudaine (infarctus, AVC), ou d’un accident. L’état de conscience des patients en fin de vie est également très variable, de même que l’état d’esprit général face à la situation.

Que vous soyez proche aidant ou bien directement concerné par la fin de vie, il est important d’anticiper au mieux ce qui pourrait arriver. Prendre au plus tôt des décisions difficiles permet souvent d’éviter de futurs conflits au sein de la famille ou de faire porter une culpabilité trop lourde à l’un ou l’autre de ses membres. Des directives anticipées ont-elles été rédigées ? Une personne de confiance a-t-elle été désignée ? Celle-ci sera, en effet, chargée représenter le patient s’il ne peut plus s’exprimer.

Les principales problématiques et questions liées à la fin de vie

L’accompagnement de la personne en fin de vie est souvent la principale problématique rencontrée. La plupart temps, les malades en fin de vie sont suffisamment entourés. Ils peuvent alors s’appuyer sur un ou des membres de leur famille ou de leur entourage qui vont endosser le rôle d’aidant. Mais ce dernier est souvent difficile à porter. Sur ce site, pour les soutenir, une rubrique entière est leur est consacrée.

Dans certains cas, le patient concerné n’a pas d’entourage ou de proche à même de l’accompagner dans ses derniers moments. C’est le cas de personnes âgées célibataires qui n’ont plus de famille. Il est alors possible de demander le soutien d’associations ou de bénévoles en soins palliatifs.

L’obstination de la médecine est une autre problématique à laquelle sont confrontés les patients et leur famille. Souvent, l’exigence d’efficacité de la médecine moderne pèse fortement sur les décisions et les choix effectués en matière de soin. Le respect du patient et de sa liberté est primordial et doit guider toutes les décisions. Il s’agit de SA vie. Ce dernier a parfaitement le droit de refuser un traitement ou de demander l’arrêt des soins.

La gestion de la souffrance de la personne en fin de vie est également centrale. Quelles sont les solutions contre la douleur ? Quelle différence entre soins curatifs et soins de confort ? Sur ce sujet, il est important de s’informer sur la mise en place de soins palliatifs qui permettent de réduire considérablement les douleurs du patient tout en prenant soin de la personne dans sa globalité. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter la rubrique soins palliatifs de ce site qui est entièrement consacrée à cette thématique.

Comment bien gérer la fin de vie

Que ce soit du côté du patient, du côté des soignants ou du côté des aidants, la période de fin de vie est rarement simple à gérer. Au-delà des aspects médicaux et matériels, il y a toute la dimension psychologique qui intervient : les derniers partages, les adieux, la préparation au deuil… Vivre ses derniers moments ou accompagner ceux d’un proche reste un passage douloureux mais qui peut être vécu dans la paix et la sérénité. Les derniers moments, c’est aussi le dernier message qu’on laisse, la dernière image qu’on garde.

Quelle que soit la problématique, le dialogue soignant soigné ainsi que les échanges réguliers avec l’aidant (ou les aidants) sont essentiels. L’accompagnement, s’il est habité par la patience, la bienveillance, le respect et l’amour est certainement la clé d’une fin de vie sereine et bien vécue.

Tél : 01 42 71 32 94
ecoute@sosfindevie.org

SOS Fin de vie
55 rue de la Fédération
75015 Paris.

fas|fa-comments|

Parlez avec des écoutants experts sur les questions de fin de vie.

fas|fa-info-circle|

Trouvez des solutions : soins, traitements, aides, accompagnement…

Service d’écoute et d’accompagnement gratuit
Entretiens confidentiels et anonymes.
Une équipe d’écoutants formés pour vous aider depuis 2004

Directives anticipées

Le guide des directives anticipées

et|icon_compass|

Charte de la fin de vie

fas|fa-address-book|

Annuaire

fas|fa-book|

Lexique

Une question ?

Besoin de se confier ?
01 42 71 32 94
ecoute@sosfindevie.org