Service d’écoute et d’accompagnement

Service confidentiel et anonyme

    • Maladies graves

      Maladies graves

      Quand la maladie fait irruption dans notre vie, pour nous même ou pour un proche, comment l’accueillir, vivre avec, l’accompagner ?

      > en savoir plus

    • Vieillesse

      Vieillesse

      Avec l’âge qui avance, des renoncements s’annoncent, une dépendance s’installe ; Inquiétudes, réalité et accompagnement.

      > en savoir plus

    • Coma

      Coma

      Quelque soient la cause et la profondeur d’un coma, ceux qui y sont plongés ont pour point commun d’être dépendants. Quelle attitude avoir auprès d’eux ? Que faut-il rechercher ?

      > en savoir plus

    • Fin de vie et dignité

      Fin de vie et dignité

      Quand la fin de vie s’annonce, il reste tant à faire. Comment s’y préparer, entourer celui qui part, mesurer le soin nécessaire, trouver le lieu d’accueil qui conviendra?

      > en savoir plus

    • Suicide

      Suicide

      Une aspiration au suicide est signe d’un mal être profond ; des personnes spécialisées dans l’écoute et l’accompagnement peuvent vous aider. Ne restez pas seul.

      > en savoir plus

    • Douleur physique

      Douleur physique

      La douleur paralyse celui qu’elle affecte, ou qu’elle va affecter. Il existe en France de nombreuses pistes pour l’atténuer, la contourner ou la faire disparaître.

      > en savoir plus

    • Souffrance psychique

      Souffrance psychique

      Est-elle plus pernicieuse que la douleur physique? Elle peut lui être associée ou en être indépendante. Elle est reconnue et donne lieu à des soins spécifiques.

      > en savoir plus

    • Demandes de mourir

      Demandes de mourir

      Peur de souffrir, douleurs aigües ou réfractaires, sentiment d’indignité, volonté de maîtriser sa fin de vie, peuvent être des motifs de demande de mourir. Comment accueillir une telle demande?

      > en savoir plus

    • Hydratation et alimentation

      • Hydratation et alimentation

        Ces soins vitaux auxquels tout être humain a droit sont porteurs d’une forte symbolique. En toute fin de vie la question de leur maintien ou de leur arrêt peut se poser.

        > en savoir plus

    • Soins palliatifs

      Soins palliatifs

      Les > en savoir plus

    • Sédation

      Sédation

      La > en savoir plus

    • Acharnement thérapeutique

      Acharnement thérapeutique

      Quand les traitements médicaux ne portent plus d’espoir de guérison ni d’amélioration, il peut être légitime de les arrêter. Quand parle-t-on d’> en savoir plus

    • Bénévole en soins palliatifs

      Bénévole en soins palliatifs

      De nombreuses personnes s’engagent dans l’accompagnement des patients en > en savoir plus

    • Devenir aidant

      Devenir aidant

      Quand un de nos proches malade devient dépendant, nous devenons aidant naturellement. Le rôle des aidants est si important que de nombreux dispositifs existent pour les soutenir.

      > en savoir plus

    • Vos droits

      Vos droits

      Aides financières, congés de solidarité, périodes de répit, statut, comment faire reconnaitre votre rôle d’aidant, quel impact sur vos déclarations, …

      > en savoir plus

    • Associations

      Associations

      Information, relais, forums, rencontrez-vous.

      > en savoir plus

    • Vivre son deuil

      Vivre son deuil

      Après un deuil, il est nécessaire de faire un travail, par étapes, et en prenant son temps, pour pouvoir reconstruire un jour sa vie, qui continue. Il est important de ne pas le faire seul.

      > en savoir plus

    • Après un suicide

      Après un suicide

      Le suicide n’est pas un acte social isolé. Son onde de choc est particulièrement forte dans tout l’entourage de celui qui y est passé. D’autres personnes ont connu cette épreuve et ont créé des lieux d’accompagnement spécifiques.

      > en savoir plus

Charte des droits des personnes en fin de vie

Dans le cas où je ne serais plus en mesure d’exprimer ma volonté au moment de la fin de ma vie, je déclare
que mes directives anticipées correspondent aux affirmations exprimées ci-dessous :

 

  • Je veux des soins et des traitements proportionnés

• Toute personne mérite d’être soignée jusqu’à la fin de sa vie dans de justes proportions, en bénéficiant des
techniques disponibles les plus efficaces mais sans subir des traitements inutiles ou disproportionnés. Autant que possible, elle doit être associée au choix des soins qu’elle reçoit.
• Toute personne en phase terminale d’une maladie irréversible, sans espoir de guérison, peut demander que
soient limités ou interrompus les traitements devenus inutiles ou disproportionnés ; la limitation ou l’arrêt de
ces traitements n’est pas à confondre avec l’euthanasie.
• Toute personne doit pouvoir bénéficier jusqu’à la fin de sa vie des soins palliatifs dont elle a besoin : soulagement de sa souffrance par des soins antidouleur adaptés, et prise en charge personnalisée en fonction de son
état physique (nutrition, hydratation, soins infirmiers, kinésithérapie…), psychologique (présence attentive,
respect de la pudeur, écoute, soutien moral…) et de ses besoins spirituels.
• Toute personne doit pouvoir être prise en charge par une équipe pluri- disciplinaire en cas de décision grave
pour sa santé. Cette décision doit être réexaminée d’autant plus souvent que le risque est important à court
terme (exemples : réévaluation régulière d’une décision de prise en charge palliative ; réévaluation fréquente de
la sédation profonde, qui doit être exceptionnelle et, dans la mesure du possible, réversible).

 

  • Je veux un accompagnement de qualité

• Toute personne, quel que soit son état de santé physique ou mental, doit être regardée avec respect jusqu’au
terme de sa vie ; membre d’une communauté humaine solidaire, elle ne doit pas être considérée comme
inutile ou comme privée de dignité ; elle a droit aux soins palliatifs ; sa mort ne doit jamais être délibérément
provoquée.
• Toute personne a le droit d’être accompagnée par les soignants et par ses proches dans la confiance ; elle
a besoin de relations de vérité concernant sa situation ; si elle le souhaite et que son état le permet, elle doit
pouvoir finir ses jours à son domicile.
• Toute personne confrontée à une situation de santé difficile (diagnostic grave, lourde dépendance, angoisse
face à la mort) ou à des tentations suicidaires doit être soutenue, réconfortée et entourée par les soignants,
ses proches ou des bénévoles, pour vivre le plus paisiblement possible la fin de sa vie.
• Toute personne, en prévision d’une situation où elle ne pourrait plus s’exprimer, doit être encouragée à
choisir une personne de confiance, ayant la responsabilité légale d’être son porte-parole auprès du personnel
médical, dans le respect des dispositions contenues dans la présente charte.

 

  • Je ne veux donc ni acharnement thérapeutique ni euthanasie