Toute fin est une histoire

Accompagner. Des hommes et des femmes en fin de vie. Tel est le récit de cette femme qui est aux côtés des malades et de leurs proches chaque semaine au sein d’une unité palliative. Elle raconte des existences qui s’en vont, l’adieu au vivant mais il n’y a rien de morbide ou de mortifère dans ce témoignage extraordinairement lumineux. Souvent c’est un échange de regards, une main tendue, un sourire qui relient à la vie. Il y a des personnes âgées mais aussi des jeunes gens foudroyés par la maladie.
La qualité de ce récit est qu’il est paradoxalement plein de vie et d’éclat. En quelques minutes, dans un étonnant précipité, les patients racontent leur vie, allant à l’essentiel comme s’il n’y avait plus une minute à perdre. Il faut écouter, recueillir les mots, les pleurs et accepter le silence. C’est parfois cocasse, toujours bouleversant, terriblement émouvant.

Véronique Comolet – Edition Des Equateurs publié 2 févr. 2017 – 109 pages