Qui sommes-nous?

Pourquoi avoir créé un service d’écoute sur les questions de la vie de vie ? Le point de départ de notre démarche a été la canicule de l’été 2003, ce drame national qui a causé près de 15 000 décès de personnes âgées en quelques semaines. Alliance VITA, nous avons alors lancé une grande enquête avec nos équipes partout en France.

Nous avons souhaité mieux comprendre ce que vivaient les personnes âgées à leur domicile, à l’hôpital ou en institution. Il en ressortait de fortes attentes, en particulier des questions médicales non résolues et des angoisses liées à la proximité de la mort. Leur souhait : être mieux accompagnées. De cette enquête est née l’idée d’un service d’écoute, pour que des personnes malades, en fin de vie ou non, mais aussi leur entourage et parfois même le personnel de santé, puissent exprimer leurs questions et recevoir des éclairages et des conseils utiles.

Concrètement, comment fonctionne ce service ?

Les échanges se font par mail via notre site internet,  par téléphone ou plus rarement par rencontre en face à face.

Qui s’adresse à SOS fin de vie ?

Souvent, ce sont des proches de malades en fin de vie, confrontées à des situations qu’ils n’arrivent pas à maîtriser, en particulier à l’hôpital. Cela peut être des cas supposés d’acharnement thérapeutique, suspicion d’euthanasie, demandes non résolues de soins palliatifs, blocages de communication avec l’équipe des soignants, etc. Des personnes travaillant dans le secteur médical peuvent également être conduites à nous interroger sur leurs pratiques professionnelles.

SOS Fin de vie n’entend se substituer ni aux équipes soignantes, ni aux familles, ni surtout aux personnes malades ou en fin de vie, mais apporter à chacun des éclairages qui l’aideront à instaurer un vrai dialogue et à trouver les meilleures solutions.

Le fondateur de SOS fin de vie, Tugdual Derville, l’actuel délégué général d’Alliance VITA, a dès le départ veillé à intégrer de multiples informations pratiques, témoignages, coordonnées d’organismes : ces données peuvent aussi intéresser le personnel soignant, les bénévoles en soins palliatifs, les étudiants, les journalistes, etc.

Pour les personnes qui souhaitent rédiger leurs directives anticipées, nous diffusons un Guide des Directives Anticipées Il permet d’adhérer à la charte des droits des personnes en fin de vie proposée par Alliance VITA.

Pour nous contacter :

Vous pouvez nous adresser vos courriers par email à ecoute@sosfindevie.org ou par voie postale à SOS Fin de vie, 55 rue de la Fédération 75015 Paris. Vous pouvez aussi nous nous contacter au 01 42 71 32 94 .

Voir aussi :