accompagnement proche malade

Quel temps consacrer à un proche malade ?

 

Un accompagnement de qualité n’est pas nécessairement un accompagnement « en quantité » 24h/24. C’est considérable et bien entendu épuisant. Il est important de prendre un peu de temps pour vous.

Vous serez plus disponible pour la personne dont vous avez la charge si vous êtes vous-même un peu reposé et que vous avez une vie « en dehors » d’elle. Vous aurez plus de choses à partager, vous pourrez lui apporter des nouvelles de l’extérieur, de la vie qui continue.

Surtout, vous aurez plus d’énergie à partager avec elle, pour communiquer, faire silence, prendre soin de son confort. Vous pouvez lui proposer de petits projets (regarder un film, ou un album photo, écrire une lettre, faire venir quelqu’un ou transmettre un message,…).

Un accompagnement de qualité n’est pas nécessairement un accompagnement « en quantité ».

Vous devez vous préserver.

Votre proche doit comprendre que vous avez besoin d’une part de rentrer chez vous et d’autre part que c’est meilleur pour vous deux. Tout en restant disponible et joignable, vous aurez toujours un téléphone près de vous. L’équipe médicale peut vous appeler à tout moment. Cela peut le rassurer.

Vous pouvez aussi lui dire qu’en étant loin de lui, vous ne cessez pas pour autant de penser à lui ni de l’aimer. Il a peut-être en outre besoin de moments de solitude, d’intimité, ou tout simplement de voir d’autres personnes.

Il est important de ne pas s’oublier, dans le temps dont on dispose pour prendre soin ou accompagner une personne proche. Et cela est d’autant plus important, quand cet accompagnement risque de durer.

Voir aussi :

Partagez ...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on TumblrPrint this pageEmail this to someone