lancement campagne parlons fin de vie

Lancement d’une campagne d’information sur la fin de vie

 

Le ministère de la Santé a lancé lundi une campagne d’information sur la fin de vie, pour mieux faire connaître les changements entrés en vigueur depuis la loi du 2 février 2016, et inciter les français à faire connaître leurs volontés à leurs proches.

Pilotée par le Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie, cette campagne « permettra à chaque Français de mieux connaître ses droits et d’aborder le sujet sereinement avec les professionnels de santé, mais aussi avec ses proches », a expliqué le ministère.
Pendant un mois, un spot télévisé, des encarts dans la presse, des bannières sur internet et des interventions sur les réseaux sociaux déclineront ce message, mettant en scène une femme qui enfonce son bonnet sur ses yeux ou un homme qui cache son visage avec son journal, faisant « l’autruche » face à ce sujet parfois tabou.
Un site internet a aussi été créé (www.parlons-fin-de-vie.fr) et des « rencontres citoyennes » seront proposées dans toute la France, la première étant prévue le 7 mars à Bordeaux.

Une campagne d’information avait déjà été menée en décembre pour mieux faire connaître ces nouvelles dispositions aux professionnels de santé et leur permettre d’engager le dialogue avec leurs patients.

Pour rassurer les Français et sortir de la confusion qui s’installe, SOS Fin de vie en lien avec Alliance VITA ont choisi d’éditer un guide  des directives anticipées conformes à l’éthique médicale qui récuse à la fois acharnement thérapeutique et euthanasie : c’est le sens de la charte et du formulaire personnalisable qu’il contient.

 

 

Voir aussi :

Partagez ...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on TumblrPrint this pageEmail this to someone