Sédation « terminale »

La sédation est qualifiée de « terminale » pour exprimer la volonté non seulement d’endormir un patient considéré en fin de vie, mais aussi d’accélérer la survenue de la mort dans un délai rapide.

L’Académie de Médecine a ainsi considéré, dans un avis rendu le 28 février 2013 : « dès lors que l’on parle de sédation terminale, le but n’est plus de soulager et d’accompagner le patient, mais de lui donner la mort ».

« Retour vers l'index du lexique