Personne de confiance

Une personne de confiance peut être choisie par toute personne majeure pour qu’elle soit son « porte-parole » devant le corps médical, au cas où elle ne serait plus en mesure d’exprimer sa volonté. Cette désignation complète la rédaction de directives anticipées.

« Toute personne majeure peut désigner une personne de confiance qui peut être un parent,
un proche ou le médecin traitant, et qui sera consultée au cas où elle-même serait hors d’état
d’exprimer sa volonté ».
(Loi du 22 avril 2005, article 1111-6 du Code de la santé publique)

 

« Retour vers l'index du lexique